GEEK, GAMER, NO-LIFE, NE LES CONFONDEZ PLUS !

Sur internet, beaucoup se disent Geek alors que non, et d’autre disent que certains sont no-life alors qu’ils sont juste Geek. Les frontières peuvent être flouent pour certains, mais en réalité, c’est tout simple ! Dans cet article, je vais vous apprendre à les différencier.

Avant tout, pour mon cas, je suis un Geek, je suis loin d’être un gamer et encore moins d’être un no-life. Il faut dire que moi et les jeux vidéo, c’est loin d’être le grand amour, mais ça, on y reviendra dans quelques minutes, une fois que j’aurai fini de vous présenter ces trois grandes catégories.

ÊTRE GEEK, C’EST UN COMPLIMENT !

De manière général, un Geek est une personne passionnée de quelque chose. Ainsi nous pouvons être Geek de cinéma, de bande dessiné etc … Mais ce sens du mot Geek est très souvent déprécié, nous utilisons des termes comme « Cinéphile ».

Le geek est parfois perçu comme trop cérébral. Le mot a été peu à peu utilisé au niveau international sur Internet de manière revendicative par les personnes s'identifiant comme tel. Le terme a alors acquis une connotation méliorative et communautaire.

Un Geek (dans le domaine internet et informatique) c’est un passionné d’informatique, ainsi, certains Geeks n’aiment pas les jeux vidéo mais peuvent passer énormément de temps sur leurs ordinateurs comme un passionné de plante peut passer énormément de temps dans son jardin à jardiner afin de faire de son jardin un paradis vivant.

Le Geek en informatique est généralement incollable sur les nouvelles technologies, l’internet, la programmation (web ou/et logiciel). Passionné le Geek voudrait, ou va en, faire son métier plus ou moins officiellement.

LE GAMER : LE GEEK DES JEUX VIDEOS !

Le Gamer est un Geek des jeux vidéo, mais à ne pas confondre avec le no-life, car à nouveau le gamer veut faire de sa passion son métier. Il existe dans le monde des joueurs professionnel de jeu vidéo remportant des millier d’euro par mois. A vrais dire, certains joueurs sont tellement bien payés que vous jalouserai leurs salaires qui peut avoir 4 zéro (ou plus).

Il collectionne les jeux, les consoles portables ou de salon, c’est une véritable personne passionnée par les jeux vidéo et sa passion peut lui couter chère (comme toute passion) mais sa collection peut, avec le temps, valoir des centaines de millier d’euros.

Certains gamer rejouent à des jeux datant des années 80/90 et joue aussi à des jeux plus récent.

Le Gamer, tout comme le Geek, n’est pas associable, il a juste une passion (les collectionneurs de Timbre reste sociables aussi pas vrais ?).

Le gamer se qualifie des fois de Geek, ce qui n’est pas tout à fait faux, mais Gamer est plus précis dans son domaine tout comme cinéphile est exclusivement réservé aux mordus de cinématographie, gamer est réservé aux passionné de jeux vidéo.

LE NO-LIFE : L’EXCES D’UNE PASSION

Venu de l’anglais « non » et « vie », définie une personne « sans vie », c’est une personne qui passe la majorité de son temps (si ce n’est la totalité) à donner son temps à sa passion ou son travail. Ce terme est souvent utilisé pour les cyberdépendances mais peut s’appliquer à tout domaine.

Imaginons un passionner de pêche qui ne parle plus à ses amis, ne vois plus sa famille, pour aller pêcher du matin au soir. Cette personne pourra donc être considéré comme un no-life.

Le no-life est souvent représenté très négativement, et avec raison, car très souvent insociable (ne voulant que pratiquer son travail ou sa passion), ayant une hygiène de vie très médiocre.

Être no-life, ça se soigne, c’est une vraie addiction, tout comme les joueurs de jeu d’argent ou les drogués d’alcool ou de tabac. Cela peut être néfaste pour leur vie.

Le no-life dira non à des événements associatifs, non à des soirées entre ami, sauf si cela se fait en ligne dans des jeux par exemple. La raison de vivre du « no-life » sera sa passion, et s’il ne pratique pas cette « passion » devenu obsessionnel, vous y verrez les mêmes troubles que si vous retirez l’alcool d’un alcoolique ou la cigarette d’un fumeur.

POUR CONCLURE

Entre passion et obsession, la barrière peut sembler fine et floue, mais on connaît les extrêmes. Entre la simple passion le rendant incollable sur son domaine de prédilection et celui ne sortant pas et ne se lavant plus pour sa passion, il y a une grande différence.

Aujourd’hui, nous passons beaucoup plus de temps sur nos écrans, et glander sur internet devient donc une norme chez beaucoup de jeune. Je le vois avec moi, les gestes du quotidien se font maintenant sur internet : consulte son compte en banque, regarder des films ou des séries, écouter de la musique, se tenir au courant de l’actualité, communiquer avec ses amis, …

Il est facile de passer sa journée devant un écran, si le dimanche, il pleut ou vous ne pouvez pas sortir par exemple, mais cela ne fera pas de vous un geek ni un no-life.

Néanmoins, pour avoir une vie saine, il faut sortir et s’aéré l’esprit. Se passionner pour d’autres chose, étudier et surtout, agrandir son champ de connaissance.

Si vous avez des questions encore sur ce sujet, je me ferais une joie d’y répondre via le système de commentaire (utilisant votre compte Facebook).


Discutons-en !

Vous avez Facebook ? Alors n'hésitez pas à discuter de ceci en commentaire.

Aimez & Partagez

Un petit clique pour aimer ou partager cet article ? Pourquoi pas les deux ? Cela ne vous coûte rien mais est très utile pour mon blog :)

Fais main par moi © 2019.
Mentions légales

En savoir plus